BeInMedia

Latest news on politics, business, lifestyle, sports and more from Europe and the world at BeInMedia.top

La Hongrie élargit sa liste d’importations ukrainiennes interdites


Le Premier ministre hongrois Viktor Orban prononce son discours annuel sur l’état de la nation, à Budapest, en Hongrie. /Photo prise le 18 février 2023/REUTERS/Bernadett Szabo

 

par Boldizsar Gyori et Krisztina Than

BUDAPEST (Reuters) – La Hongrie a interdit les importations de miel et de certains produits à base de viande, en plus des céréales en provenance d’Ukraine, jusqu’au 30 juin, a annoncé jeudi le chef de cabinet du Premier ministre, accentuant la pression sur l’Union européenne pour qu’elle prenne davantage de mesures.

Bruxelles a annoncé mercredi un plan de 100 millions d’euros pour apporter une compensation financière aux agriculteurs de cinq pays voisins de l’Ukraine confrontés à un afflux d’importations ukrainiennes à bas coût depuis l’invasion russe.

Des “mesures préventives” d’urgence vont être prises pour le blé, le maïs, les graines de tournesol et les graines de colza après une requête conjointe transmise fin mars par cinq pays – Bulgarie, Hongrie, Pologne, Roumanie et Slovaquie -, a indiqué la Commission européenne.

La Hongrie et la Pologne ont toutefois demandé à ce que d’autres produits soient inclus dans ces mesures d’urgence.

L’interdiction hongroise sur les importations en provenance d’Ukraine “porte sur un total de 25 produits, dont les plus importants sont les céréales, les graines de colza et de tournesol, la farine, l’huile, le miel et certains produits à base de viande”, a déclaré jeudi Gergely Gulyas.

Le transit des céréales ukrainiennes reste autorisé mais en veillant à ce qu’il se fasse de “manière contrôlée”, a-t-il ajouté à l’agence de presse nationale MTI.

Le ministre polonais de l’Agriculture Robert Telus a fait savoir mercredi que les discussions avec Bruxelles sur le sujet des importations en provenance d’Ukraine continueraient en début de semaine prochaine.

(Reportage Krisztina Than et Boldizsar Gyori, Blandine Hénault pour la version française, édité par Matthieu Protard)

Source

LEAVE A RESPONSE

Your email address will not be published. Required fields are marked *